Rechercher
  • coralinepasset

(2/4) En quoi la communication dans le secteur du livre est spécifique ?


Quand on parle de communiquer en entreprise, on entend parfois la communication interne mais plus souvent la communication externe, à l’intention du client. C’est d’ailleurs assez intéressant car c’est comme s’il fallait choisir : parler aux salariés ou parler aux clients. Ce n’est pas moi qui vais vous dire qu’il faut leur parler de la même manière. A chaque cible, sa communication adaptée. Je pense toutefois qu’au cœur d’une communication efficace pour le client, il y a un dialogue constructif en interne, autour d’un cap partagé par ceux qui incarnent une offre. Sauf que la difficulté avec la production et la commercialisation du livre, c’est que ses métiers sont à la fois structurés et fractionnés en des acteurs indépendants les uns et des autres. Avant de communiquer auprès du client final, il est donc primordial d’assurer une bonne communication entre ces différents acteurs indépendants, aux temporalités et préparations différentes. Il ne s’agit pas là de négocier mais de bien comprendre les métiers et le contexte de préparation de chacun pour se mettre d’accord sur un objectif commun. Et de manière fluide cette fois, un mot ressort : le lecteur. C’est lui que l’on cherche à toucher. Si les confinements 2020 nous ont appris une chose, c’est qu’il est important d’agir de concert, pour lui tenir un discours unique. Il n’y a pas un discours de l’auteur, un autre de l’éditeur, un troisième du diffuseur et un quatrième du libraire. Il y a une voix portée par différents métiers, chacun avec ses qualités propres et complémentaires.


27 vues0 commentaire