Rechercher
  • coralinepasset

Pourquoi la question du temps est un défi particulièrement important dans l'édition ?

Si je suis convaincue que jongler avec les différentes temporalités constitue le principal défi à relever pour chaque acteur du livre, je ne crois pas que travailler sur l’offre passée, présente et future soit spécifique aux métiers du livre. C’est le principe d’un catalogue de produits. Par contre, je ne connais pas d’autre secteur aussi structuré et fractionné - deux dimensions qui accentuent le difficile rapport au temps, parce qu’il y a autant de temporalités que d’acteurs. A toutes les étapes de la chaîne du livre, se trouve un maillon d'une chaîne très définie. Le monde du livre est le seul secteur que je connaisse où la conception est divisée en des métiers si différents et dont le premier concepteur est systématiquement externe à l’entreprise : l’auteur. Le monde du livre est le seul secteur que je connaissance intégralement structuré avec une force de vente externalisée, qui fonctionne très majoritairement en B to B to C. Oui la force de vente est parfois internalisée chez l’éditeur mais c’est l’exception, pas la norme.

Chaque maillon a sa propre temporalité : L’auteur et l’éditeur travaillent sur une double temporalité : la production et la commercialisation. Le diffuseur, le distributeur et le libraire sur une seule : la commercialisation, avec ses programmes de nouveautés. 2020 nous a aidé à ralentir pour préparer l’avenir. 2020 nous a révélé ce que nous savions déjà : courir après la nouveauté pour assurer notre visibilité ne nous aide pas à préparer l'avenir. Les solutions pour maîtriser son temps sont ailleurs : dans la préparation, la communication, le pilotage et le test.








30 vues0 commentaire